En manchette:

Index | English | Nous joindre 


rss Facebook

FSC

navigateur FCI
comment réagir en cas d'urgence

Introduction

Depuis le début des activités scientifiques sur le territoire de la FERLD dans les années 1980, une partie importante des recherches vise à comprendre les processus clés agissant dans les écosystèmes forestiers naturels tant à l’échelle du paysage qu’aux échelles du peuplement et de l’organisme. La caractérisation de la dynamique de la forêt boréale méridionale, sous le régime naturel de perturbation, nous permet, entre autres, d’évaluer l’impact de modifications à ce régime engendrées par des changements climatiques et par des interventions humaines à une échelle plus locale ou régionale. Les premiers travaux de classification écologique ont permis d’établir les relations entre les conditions du milieu physique, les sols, et les communautés forestières trouvées sur le territoire. De nombreuses études sur la dynamique forestière, notamment sur l’historique des feux et des épidémies et le régime naturel de perturbations, les changements climatiques et les relations entre les paysages forestiers et les populations d’avifaune sont des exemples de thèmes de recherche abordés aux échelles qui dépassent largement les frontières de la Forêt. À l’échelle du peuplement, les recherches sur la dynamique et la productivité forestières, les processus agissant dans la succession forestière ne sont que quelques exemples de projets réalisés dans la FERLD. Des essais sylvicoles sur la régénération naturelle de pin gris et dans les peuplements mixtes, les stratégies de remise en production des arrérages, et des études d’impacts des interventions forestières sur la productivité à long terme des sols visent à appliquer des connaissances sur la dynamique naturelle aux problématiques sylvicoles. Et à l’échelle de l’individu, mentionnons les études physiologiques sur les plants mis terres pour le reboisement, les projets de sélection et amélioration génétique des plants résineux, les études mettant en relation la disponibilité de lumière et l’architecture des semis résineux et des espèces de compétition et les études sur le drageonnement du tremble.

Une caractéristique marquante du programme de recherche de la FERLD est le maillage entre les recherches fondamentales et appliquées. En effet, c’est à partir de notre compréhension de la dynamique des écosystèmes et des processus naturels, que nous cherchons à développer des approches novatrices d’aménagement et de sylviculture pour la Forêt qui peuvent être appliquées ailleurs en forêt boréale. Des essais techniques deviennent donc des objets de recherche appliquée dans le but de tester les hypothèses basés, au moins en partie, sur les connaissances fondamentales. Notre façon d’intervenir en forêt s’ajustera à la lumière des nouvelles connaissances acquises par le biais de ces expériences, ce qui constitue l’essence même de l’aménagement évolutif. Une partie importante des efforts de recherche appliquée dans les 10 prochaines années consacrée à la problématique de nouvelles approches sylvicoles adaptées à l’aménagement écosystémique. Nous élaborons actuellement à cet effet notre programme de recherche quinquennal. La FERLD fait partie du Réseau des sites de recherche sur les écosystèmes forestiers (FERNS) mis sur pied en 1996 par le Réseau sur des pratiques forestières du Service canadien des forêts (SCF). La FERLD est aussi un site de démonstration pour le Réseau de Centres d’excellence en gestion durable de la forêt (NCE).

 

précédent Retour aux thèmes de recherche suivant

Grand-Pic