En manchette:

Index | English | Nous joindre 


rss Facebook

FSC

navigateur FCI
comment réagir en cas d'urgence

La Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD) est située au milieu de la forêt boréale du bouclier canadien (approx. 48°30' N, 79°22' O). Bien que la Forêt ne soit officiellement créée par le Gouvernement du Québec qu’en 1996, la recherche en écologie forestière y a débuté à la fin des années 1970. Un actif programme de recherche est en cours dans la FERLD depuis le milieu des années 1980, mené par le CEF (anciennement GREFi) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et l’URDFAT de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). La Forêt de 8 045 hectares est gérée par l’UQAM et l’UQAT et les représentants de deux compagnies forestières, Groupe de Produits forestiers Tembec et les Industries Norbord (Nexfor), siègent sur le comité de gestion. Environs 75 % du territoire est consacré au développement, à l’application et à la démonstration de l’aménagement écosystémique de la forêt boréale mixte tandis 25 % du territoire, comprenant des forêts issues d’une douzaine de feux différents qui ont eu lieu entre 1760 et 1944, sert comme cadre de référence naturel (benchmark) pour les fins d’évaluation et de surveillance écologiques (Carte des feux). Nous sommes donc en mesure de comparer la composition, la structure et les processus écologiques dans des forêts aménagées et naturelles.

MISSION

La Forêt du lac Duparquet est un lieu privilégié de recherche, d’expérimentation et de démonstration dont la mission est de développer des modes de gestion et d’aménagement forestiers qui respectent le fonctionnement du milieu et tiennent compte des attentes du milieu socio-économique.

PRINCIPAUX OBJECTIFS DE LA FORêT

  1. Privilégier le jumelage et l'intégration de la recherche fondamentale et appliquée ainsi que le transfert et l'application des connaissances vers l'aménagement forestier en réalisant des essais innovateurs en sylviculture et en gestion.
  2. Assurer a long terme, pour des fins de recherche et de surveillance écologique (monitoring), la préservation de territoires à l'état naturel et protéger des dispositifs expérimentaux.Exploiter la forêt à des fins de formation dans l'application de la gestion forestière durable.
  3. Favoriser un cadre de gestion conjointe (industrie-université) et intégrée permettant une planification et une mise en oeuvre des plans adaptés à une utilisation polyvalente et durable de l'ensemble des ressources du territoire.
  4. Formaliser la collaboration entre le GREF et l'URDFAT et favoriser l'intégration d'autres organismes de recherche sur le territoire.
  5. En s’associant avec des partenaires régionaux, servir de lieu privilégié pour les activités d'interprétation de la nature et d'interprétation forestière.

Grand-Pic