En manchette:

Index | English | Nous joindre 


rss Facebook

FSC

navigateur FCI
comment réagir en cas d'urgence

La dispersion des graines et le recrutement chez les conifères

Dans la zone de transition entre les feux de 1760 et 1923, certains arbres portant des cicatrices dénotent le passage d’un feu d’une sévérité plus faible. La régénération après les feux est ici fortement dominée par le sapin et l’épinette blanche surtout due à la proximité des semenciers dans la zone préservée mais aussi grâce à la survie et la croissance ultérieure de semis établis avant le feu. La densité en sapin et en épinette blanche va diminuer à mesure que l’on pénètre dans la zone brûlée en 1923 et s’éloigne de la zone préservée de 1760 (Galipeau et al., 1997).

  • GALIPEAU, C., KNEESHAW, D., & BERGERON, Y. 1997. Postfire regenereration of white spruce and balsam fir in relation to seedbed and distance from seed sources. Can. J. For. Res. 27 : 139-147.

 

précédent Retour aux thèmes de recherche suivant

Grand-Pic