En manchette:

Index | English | Nous joindre 


rss Facebook

FSC

navigateur FCI
comment réagir en cas d'urgence

Vieux cèdres et dendroclimatologie

diapo12.jpg (29637 octets)

diapo9.jpg (11991 octets)

Bien que les incendies affectent fréquemment les îles, certaines d'entre elles ont pu échapper au feu depuis des milliers d'années. L'absence de destruction par le feu et la présence de conditions de croissance lente ont permis à certains cèdres d'atteindre des âges vénérables approchant les 1000 ans. La découverte de ces spécimens nous a permis, en utilisant les fluctuations de leur croissance radiale, de reconstituer le climat des 800 dernières années (carte des feux; Archambault et Bergeron, 1992). Les périodes de bonne croissance correspondent à des conditions chaudes et humides alors que les mauvaises périodes sont associées à des périodes froides et sèches. La période de faible croissance de 1600 à 1850 correspondrait au Petit Âge Glaciaire et la période de meilleure croissance depuis 1850, serait possiblement associée au réchauffement global. C'est ce réchauffement récent qui, associé à une augmentation des précipitations durant l’été, explique la diminution importante observée dans la fréquence des feux durant les 100 dernières années (fig. 1; Bergeron et Archambault, 1993). De plus, la présence du petit Gui (Arceuthobium pussillum) qui parasite l'épinette noire sur les îles n'est pas sans lien avec le fait que certaines îles n'ont pas connu d'incendies forestiers depuis longtemps.

fig3.gif (164501 octets)
Fig. 1. a) Occurrence des feux dans la région de Lac Duparquet depuis 1680A.D., b) Superficie brûlée pour les berges, et c) les îles du Lac Duparquet, d) Changement à long terme de la croissance radiale de 38 cèdres de l'est localisés sur les îles du Lac Duparquet, e) Sommaire des écarts à la température moyenne globale pour la période 1680-1990 selon le groupe intergouvernemental d'experts pour l'étude des changements climatiques.

 

précédent Retour aux thèmes de recherche suivant

Grand-Pic