En manchette:

Index | Anglais | Nous joindre 


rss Facebook

FSC

navigateur FCI
comment réagir en cas d'urgence

Élaboration d’un plan d’aménagement écosystémique intégré novateur tenant compte 1. du zonage des milieux forestiers riverains, humides et aquatiques et  2. du bilan de carbone.

Objectifs

Étant parmi les pionniers en ce qui concerne l’aménagement écosystémique au Québec et désirant avoir un modèle de planification exportable, la FERLD désire innover en élaborant un modèle de plan d’aménagement écosystémique qui intégrera plusieurs nouveaux éléments qui ne sont normalement pas considérés lors de la planification.  La présente demande s’inscrit donc dans le champ d’activité 3 du programme de participation régionale à la valorisation des forêts, soit « la mise en œuvre de nouveaux concepts de gestion et d’aménagement des forêts ». En effet, le modèle de plan d’aménagement écosystémique intégré proposé comportera :

  1. une planification biennale détaillée de l’aménagement écosystémique en incorporant les orientations de planification pour les trois années subséquentes.  Ce modèle de plan d’aménagement écosystémique intégré, tel que décrit dans la recommandation 7.6 du rapport Coulombe, consiste à fusionner le programme quinquennal d’aménagement forestier (PQAF) et le Plan annuel d’intervention forestière (PAIF) dans un seul plan opérationnel.  Ce qui explique la plus grande latitude donnée aux gestionnaires forestiers et la possibilité pour les tierces de mieux connaître l’enlignement sur le territoire;

  2. un zonage novateur des milieux forestiers riverains, humides et aquatiques qui serait utilisé pour mieux répartir les interventions d’un territoire forestier en fonction des habitats fauniques présents (collaboration avec Canards illimités inc.);

  3. une élaboration de la méthode de comptabilisation et de calcul des émissions émises par les perturbations naturelles, l’aménagement, la croissance et le dépérissement des forêts d’une année à l’autre, pour ainsi évaluer le bilan du carbone d’un territoire (collaboration du SCF);

  4. un aménagement des forêts qui procurerait des bienfaits environnementaux, sociaux et économiques tout en sachant qu’un nombre croissant de consommateurs, de détaillants et d’investisseurs exigent que les produits forestiers qu’ils achètent proviennent de forêts gérées de façon à assurer la pérennité de la ressource.  La FERLD croit qu’un projet pilote pour évaluer un potentiel accéléré du potentiel de certification environnementale avec la norme FSC devient un incontournable.  Même la recommandation 7.15 du rapport Coulombe suggère que les unités d’aménagement forestier s’engagent dans une démarche de certification forestière et la FERLD désire faciliter la chose à ceux qui le désirent (possible collaboration du réseau de gestion durable des forêts);

  5. un plan de communication qui présenterait l’épreuve finale du modèle et qui expliquerait la démarche effectuée en détails.  La production d’au moins trois fiches techniques et articles de vulgarisation sur l’aménagement écosystémique en forêt boréale, le zonage des milieux forestiers riverains, humides et aquatiques ainsi que le bilan de carbone seront produites pour une utilisation plus courante et pratique de ces démarches.

Grand-Pic